chocolatine pain chocolat

L’Union des professionnels de la chocolatine dépose une demande d’enregistrement à l’INPI de l’appellation Chocolatine IGP

18 novembre 2018  1  F&S LIVE LE OFF
 

signature-food-and-sensCes derniers jours, une bataille insoupçonnée a refait surface après que Michel Sarran, Philippe Etchebest et Hélène Darroze ont tenté d’expliquer à Guillaume Gomez que ce qu’il appelle pain au chocolat est en réalité une chocolatine. Les réseaux sociaux ont ainsi grandement contribué à remettre sur le devant de la scène ce débat de fond qui, plus que jamais, divise notre nation.

guillaume gomez

Les jours passant, il semblerait néanmoins qu’en relançant le débat, les trois chefs ont tendu le bâton pour se faire battre. D’ailleurs, d’après un sondage indépendant réalisé sur la page Facebook de Food&Sens, seuls 25 % des votants seraient utilisateurs du terme « chocolatine » sur plus d’un millier des votes exprimés au bout d’une journée en ligne.   

chocolatine pain chocolat

Hervé Bernard, boulanger à Bordeaux  : « Depuis l’arrivée du TGV qui déverse chaque jour des flots de Parisiens dans la ville, nous avons décidé de prendre le contrepied commercial de cette situation en inscrivant les deux termes dans notre vitrine. Nous avons ainsi une rangée de chocolatines et une rangée de pains au chocolat. Il nous arrive d’ailleurs de plus en plus régulièrement de vendre plus de pains au chocolat que de chocolatines, ce qui pour nous est dramatique ! » 

chocolatine ou pain chocolat

Face à cette tendance et afin de valoriser un patrimoine « régional », plusieurs députés de tous bords politiques on décidé de soutenir la création de l’Union des professionnels de la chocolatine, aujourd’hui présidée par Mme Ghislaine Dupain dans le but d’obtenir l’appellation Chocolatine IGP et, à terme, d’inscrire la chocolatine au patrimoine mondial de l’Unesco.  

journee mondiale chocolatine toulouse

Selon Ghislaine Dupain (Union des professionnels de la chocolatine), « Nous prenons aujourd’hui conscience que le débat lancé par les chefs en vue de faire la promotion de la journée mondiale de la chocolatine a joué contre nous. Les faits sont là, et nous nous devons de nous unir pour pérenniser l’utilisation de ce terme. La mondialisation et le développement des régions françaises joue contre nous comme nous avons pu le voir à Bordeaux, mais l’obtention du label Chocolatine IGP aiderait à définir des standards qualitatifs et à nous redonner la légitimité d’exister. Si les Parisiens ne s’en mêlent pas, nous espérons pouvoir obtenir l’IGP d’ici à 2019. »

La chocolatine n’a donc pas dit son dernier mot ! Affaire à suivre pour ceux qui y croient car, dans ce post rien n’est vrai ! Un peu de dérision dans cette histoire qui nous dépasse tous ne fait pas de mal.

La rédaction de Food&Sens reste cependant toujours divisée sur l’utilisation des termes « chocolatine » ou « pain au chocolat » et même « petit pain au chocolat »…  

michel sarran guillaume gomez

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (44%)
  • Amusant décalé (22%)
  • Inquiétant (22%)
  • Mmmm interessant (11%)

Une réflexion au sujet de « L’Union des professionnels de la chocolatine dépose une demande d’enregistrement à l’INPI de l’appellation Chocolatine IGP »

  1. Cathy

    Bonjour,
    Je n’ai rien contre l’appellation du pain au chocolat en « chocolatine » seulement si on m’explique la différence qu’il y a entre les deux car aux premiers abords esthétiquement, ils se ressemblent ?
    Y a t-il une façon différente de le préparer, des ingrédients différents ?
    Merci d’avance pour les réponses .
    Bien sincèrement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *