Coco Jobard – La prêtresse de stylisme culinaire s’est éteinte ce week-end

04 novembre 2018  9  F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Colette Jobard – Coco comme l’appelé affectueusement les chefs – s’est éteinte ce week-end, chic, drôle, brillante, bienveillante, so stylish, aura définitivement marqué de son empreinte le petit monde de la pâtisserie et des chefs. Rarement découverte, c’est toujours d’un chapeau ou d’un foulard que la grande prêtresse du design culinaire apparaissait, le style c’était d’abords sur elle . 

La styliste et auteur culinaire a eu plusieurs vies, cuisinière, elle le fut un temps, son restaurant, Le Clos Madame à Paris, fut une parenthèse dans son parcours, elle y cuisina avec délices avant de tourner la page et de devenir Madame Coco la reine de la mise en scène des créations des chefs pour les plus célèbres magazines.
Elle demeurera l’une des plus célèbres stylistes culinaires française, elle a beaucoup travaillé avec le chef pâtissier Pierre Hermé ( notamment sur ses plus beaux livres de cuisine ), mais aussi de nombreux chefs comme Marc Veyrat elle est également auteur de nombreux livres.
C’est en 1985, que Coco Jobard a commencé à concevoir elle-même des recettes et à créer le style pour plusieurs pages cuisine de magazines. Par passion, elle n’arrêtera plus jamais.

Tout les chefs l’a connaissaient, elle a collaboré avec tellement d’entres eux, elle ne laissait pas indifférent car elle avait une vraie connaissance de la cuisine et de la pâtisserie. 

Food Designer comme elle aimait se qualifier, le stylisme culturel à bousculé le monde de la gastronomie, il y a le savoir-faire du chef et il y a celui du photographe, ou plutôt du styliste culinaire. C’était à elle que revenait le rôle de sublimer l’assiette pour la transformer en oeuvre d’art.

Elle disait :

 » Le Stylisme culinaire, c’est donner l’envie de faire la recette » 

 » Je me suis toujours régalé lorsqu’il y avait des grandes envolées culinaires « 

 » Chaque objet à son importance, pour qu’il y ai une histoire « 

 » Je cois qu’il faut avoir des pensées d’amour quand on travaille la cuisine  » 

Témoignages :

 Vincent Ferniot –  » La femme au chapeau a tiré sa révérence. Coco, l’amie des pâtissiers, des cuisiniers et des gourmands les a quittés. L’œil, le goût, l’élégance et l’impertinence. Honneur de sa Franche-Comté, merveilleuse cuisinière, Coco Jobard va nous manquer avec son regard malicieux et son verbe haut. Chapeau Coco! 💕 « 

Pierre Hermé« Coco est partie. Trop vite, trop tôt. Sa perte est une très grande douleur. Je suis tellement triste. #cocojobard #complice »

Grégory Cohen « Il est des rencontres magiques qui impactent ta vie. Coco Jobard nous a quittée… merci coco pour ta bienveillance ta gentillesse tes encouragements ! Grande tristesse ! Pensées pour @ph_carrement_chocolat et sa famille… #cocojobard« 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (88%)
  • Mmmm interessant (13%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

9 réflexions au sujet de « Coco Jobard – La prêtresse de stylisme culinaire s’est éteinte ce week-end »

  1. Jobard

    Une cérémonie aura lieu à pont de roide le samedi 8 décembre à 10h30..merci à tous pour vos messages….pour coco jobard……..Yves jobard…tel. 0689464782

    Répondre
  2. Danielle Bizot

    Coco mon amie, nous attendions ta venue dans le midi mi décembre et tu viens de nous faire faux bond !
    Quel choc, c’est tellement brutal, et soudain tous les moments que nous avons partagés ont ressurgis !
    Voilà ce que je veux garder de toi très chère amie.
    Danielle
    Saint-Raphaël, le 8 novembre 2018

    Répondre
  3. Madamour christophe

    Merci à vous pour notre chère et tendre Coco, merci à toi Coco pour tout ce que tu m’as offert de toi durant nos nombreux shooting culinaires dans les années…. et pour tout ce que tu m’a apporté, trace indélébile qui me colle toujours à la peau
    On t’aimons tous, Je t’aime ♥️

    Répondre
  4. Isabelle

    Coco-Colette, comme j’aimais à t’appeler.
    Coco des gourmands, Colette des complicités de nos fous-rire.
    Tes yeux qui pétillaient comme la fée verte, ton esprit qui sautillait toujours en mouvement d’une idée à l’autre. Tes idées qui s’égrainaient avec fluidité comme les perles de ces colliers longs et élégants ou de tes longs kimonos que toi seule pouvais porter. L’indigo de tes foulards comme l’étang de Franche-Comté où tu aimais tant regarder les hérons se poser.
    Et puis ces mises en regard, gourmandes, audacieuses et poétiques, qui au-delà du voyage du sucre et de la douceur, invitaient à pénétrer à travers tes livres un autre monde, délicat et coloré.
    Coco-Colette tu es partie te reposer quelque part dans le vaste monde, dans le bosquet de la villa Médicis, en Iran, au Japon, dans un souk au Maroc, dans la belle nature du pays de ta naissance, là où les saveurs, les couleurs, les souvenirs et les rêves ne pourront être qu’à la hauteur de la merveilleuse Coco que tu es et restera toujours pour nous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *