scandinavie bocuse d'or 2019

Bocuse d’Or 2019 – Trio Gagnant pour les Pays Scandinaves – Et après ?

31 janvier 2019  0  F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Bocuse D’Or 2019 – Il ne faut pas plus de 48 heures ( celles que durent les épreuves ) pour passer de l’état de stress permanent à celui de bonheur sans aucune mesure, ou au contraire de sombrer dans une intense déception ou dans le doute. C’est le jeu, celui de ces concours qui marquent une vie, ceux là même qui demandent de mettre sa vie entre parenthèse plusieurs mois voire deux ans pour décrocher le graal. 

concours bocuse d'or 2019

Ce mercredi 30 janvier 2019 sur le Sirha à Lyon, au terme de 5h35 d’épreuves intenses c’est le Danemark qui a remporté le fameux Bocuse d’Or. Une grande satisfaction pour un pays qui pour la deuxième fois raffle le titre tant convoité pour les grands chefs de cuisine. 

Le chef Kenneth TOFT-HANSEN, 8 ans après son coach Rasmus Kofoed, a su convaincre le jury grâce sa cuisson parfaitement maitrisée, son dressage élégant et sa créativité.

Le vainqueur a reçu le trophée légendaire des mains de Jérôme Bocuse, président du Bocuse d’Or, aux côtés de Mathew Peters, président du jury.

LES RESULTATS

OR – DANEMARK

Kenneth TOFT-HANSEN, 37 ans, SVINKLØV BADEHOTEL, FJERRITSLEV

Commis: Christian WELLENDORF KLEINERT

ARGENT – SUEDE

Sebastian GIBRAND, 31 ans, GIBRANDS GASTRONOMI 

Commis: Gustav LEONHARDT

BRONZE – NORVEGE 

Christian André PETTERSEN, 29 ans, RESTAURANT MONDO, SANDNES 

Commis: Håvard André JOSDAL ØSTEBØ

Prix du meilleur commis : Christian WELLENDORF, KLEINERT, Denmark  

Prix spécial assiette : France 

Prix spécial plateau : Finlande

Prix de la meilleure promotion / Prix du meilleur poster : Maroc

Hier soir ça causait beaucoup dans les coulisses, 3 pays nordiques dans le palmarès, ce résultat a laissé pas mal d’amertume pour les candidats et tout un public, comme par exemple l’Américain qui termine 9 ème et a fait part de son incompréhension. 

On pouvait entendre, que les vainqueurs disposent de budgets colossaux pour se préparer durant deux ans, que le concours ne laisse plus aucune place à la fraîcheur, que seule la technique parle et que les coach sont tous des anciens vainqueurs du Bocuse d’Or. 2019 a t’elle été une compétition totalement enfermée dans un système imposé par les Scandinaves ? c’est un peu le ressenti général, en tenant compte tout de même que la Norvège et la Suède ne semblaient pas du tout satisfaites du classement, le 2ème et le 3ème considérant mériter la première place.

Mais remettons-nous en aux chiffres, le jury international composé des plus grands chefs du monde a voté en pleine conscience, et seulement les chiffres comptent, c’est le dur constat d’un concours totalement libre de toute considérations. 

Et après  ? … et donc la suite du concours devra considérer la suprématie des pays nordiques, donc les pays du sud de l’Europe et des autres pays vont devoir repenser leur organisation pour jouer avec les mêmes règles et partager les mêmes chances. Sans quoi plusieurs nations risquent de se désengager, le niveau de cuisine était très élevé cette année, il est donc important de continuer dans cette voix mais ne faut il pas laisser un peu de place à l’improvisation ?

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (33%)
  • Inquiétant (33%)
  • Mmmm interessant (22%)
  • Amusant décalé (11%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *