Figaro – Parmi les 20 jeunes qui font bouger Paris, les nouveaux acteurs de la FOOD en première ligne

09 mars 2016  2  Chefs & Actualités DÉNICHÉ SUR LE WEB
 

signature-food-and-sens Le Figaro a sélectionné les 20 jeunes qui font bouger Paris, restaurateurs, pâtissiers, artistes, organisateurs de soirées, designer… bien évidemment la scène créative parisienne passe forcément par l’univers de la FOOD … Le Figaro indique qu’ils sont  » le poil à gratter de la capitale « .

Retrouvez les 20 agitateurs de Paris sur Le FigaroF&S a sélectionné pour vous les 3 qui sont dans l’univers de la restauration !

 

Déborah Lévy et Sarah Harb, les Fées Pâtissières

les fées pâtissièresles fées pâtissières

 

Elles sont trentenaires et bien du XXIe siècle, même si leursuccess story s’apparente à un conte de fées. Derrière leur frais minois se cachent deux boules d’énergie, inventives et audacieuses, qui ont décidé de réenchanter la pâtisserie traditionnelle. De la rendre plus actuelle, plus ludique et esthétique sans pour autant sacrifier les saveurs. Du beau et du bon, c’est donc le credo de leurs trois boutiques joliment nommées Les Fées Pâtissières dont la dernière en date, à Villiers, comporte un salon de thé. Elles y exposent dans un décor théâtral des mini-gâteaux qui revisitent le paris-brest, le saint-honoré ou la religieuse ; des créations, également, nées de la baguette magique d’Eddie Benghanem (chef pâtissier du Trianon Palace) lors de l’ouverture et d’Irina de la Huerga (ancienne sous-chef du Ritz) à présent. Évidemment, au départ, il fallait que les belles soient très gourmandes. Et puis aussi qu’elles cochent les cases «marketing» et «business» pour mener à bien leur projet. Mission accomplie. En moins de trois ans, elles déroulent un joli parcours semé de bûchettes, de «macaringues» (mariage heureux du macaron et de la meringue) et autres tartelettes, qui les ont propulsées sur le devant de la «Cène».

Les Fées Pâtissières. 21, rue Rambuteau (IVe) ; 105, avenue Victor-Hugo (XVIe), et 1, bd de Courcelles (VIIIe).

 

Alexandre Giesbert et Julien Ross, Restaurateurs

Roca Roco ROCO

Ouvrir quatre restaurants en moins de trois ans, tel est le pari que s’apprêtent à relever Alexandre Giesbert, 31 ans, et Julien Ross, 33 ans. Biberonné aux tables parisiennes qu’il a fréquentées avec son père éditorialiste, le premier se tourne vers Ferrandi après des études d’économie. Formé chez Briffard, Gagnaire ou Christian Etchebest, il lance une première affaire de pizzas bio, Green Pizz, avant d’y mettre fin pour cause de mésentente avec ses associés. En 2012, il entre comme second au Métropolitain (IVe) de Paul-Arthur Berlan, où il fait la connaissance de Julien, qui officie en salle. Une relation d’amitié naît entre le cuisinier et l’Auvergnat tatoué. Ce dernier, qui a vécu aux Philippines, à Londres et à New York, et travaillé pour les Costes et Daniel Boulud, crée Roca en octobre 2013. Alexandre est convié au piano. Dans un XVIIe plutôt chiche en bonnes tables, le succès du bistrot sera tel que les trentenaires ouvrent dans la foulée la pizzeria Roco (2014) puis le kebab gourmet Rococo (2015). Le credo est le même à chaque fois: des produits top qualité, une cuisine soignée et un service cool et pro à la fois. Mi-mai, le duo inaugurera son projet le plus ambitieux: Da Roco, une trattoria haut de gamme de 190 couverts installée sur deux niveaux dans la boutique historique de Jean Paul Gaultier. L’adresse mode du printemps?

Roca. 31, rue Guillaume-Tell (XVIIe). Tél.: 01 47 64 86 04. – Roco. 1, rue Guillaume-Tell (XVIIe). Tél.: 01 47 64 49 39.- Rococo. 4, rue du Faubourg-Saint-Martin (Xe). Pas de tél. – Da Roco. 6, rue Vivienne (IIe). Ouverture mi-mai.

 

Christophe Servell et Jérémie Trigano, torréfacteur et entrepreneur

Terres de caféterre de café

Désormais, lorsque vous direz «Un café et l’addition!», cela aura vraiment du sens car vous saluerez au passage l’union du fondateur de Terres de Café, Christophe Servell, et du cocréateur des hôtels-restaurants Mama Shelter, Jérémie Trigano. Depuis un an, dans toutes les adresses de ce dernier, on déguste le Mama’s Kiss, un blend spécialement conçu par Christophe, meilleur torréfacteur de France 2015. La connexion entre les deux entrepreneurs s’est faite par l’intermédiaire d’un ami commun, Rami Mekdachi, client de Terres de Café et concepteur de la signature olfactive des Mama Shelter. Une rencontre fructueuse qui amènera Jérémie Trigano à devenir le business partner de Christophe Servell, en investissant dans sa société et en devenant actionnaire à hauteur de 35%. Boosté par cette manne financière bienvenue, Terres de Café ouvrira fin mars son flagship dans le Marais. Désigné par le studio Dion & Arles (La Pâtisserie des Rêves, Petrossian…), ce nouvel espace, à la fois coffee-shop et boutique, sera aussi dévolu à la formation des baristas. Pour l’occasion, le chef pâtissier Christophe Felder a composé une gamme de petits gâteaux spécialement élaborés pour matcher avec la carte de cafés. Pas besoin de lire dans le marc pour deviner que l’aventure ne s’arrêtera pas là.

Terres de Café. 40, rue des Blancs-Manteaux (IVe). Ouverture prévue fin mars.

Pour retrouver les autres portraits cliquez sur Le Figaro

Copyright : Elodie Dupuis/les Échos.
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (100%)
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

2 réflexions au sujet de « Figaro – Parmi les 20 jeunes qui font bouger Paris, les nouveaux acteurs de la FOOD en première ligne »

  1. Cooper

    Bel article sur les nouveaux acteurs de la food… Mais je suis d’accord avec le commentaire précédent… Tout le monde commence à parler du Moncoeur Belleville et de la superbe cuisine des chefs passés par les cuisines du Bristol Paris, de Senderens ou de Thierry Marx…

    Répondre
  2. Phildav

    Un passage obligé à Moncoeur Belleville dont la terrasse domine Paris, et la cuisine bistrot du chef Etienne DAVIAU est une tuerie et fait de cet endroit un des meilleurs qualité/prix de la capitale!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *