Bocuse d’Or – du côté de l’Italie on craint plutôt les pays d’Europe du Nord

29 décembre 2018  0  Non classé
 

signature-food-and-sens Curtis Mulpas participera à la finale du Bocuse d’Or qui se déroulera le 29 et 30 janvier à Lyon. A un mois de cette compétition prestigieuse, une préparation intense attend ce jeune commis. L’année dernière, il a été sacré meilleur commis d’Europe. La finale du Bocuse d’Or est donc l’étape suivante pour ce passionné qui y a consacré un an et demi de préparation.

Retrouvez le ci-dessous en vidéo :

A quelques semaines seulement de la grande finale du Bocuse d’Or à Lyon. Curtis Mulpas entame une phase de préparation intense. Des entrainements de plusieurs heures non stop. « On appelle ça un entrainement blanc. C’est vraiment l’épreuve totale : cinq heures et demi d’épreuve, nous explique Curtis Mulpas. Ca se prépare à l’avance. Il faut faire les pesées, préparer les ingrédients, le matériel,… Ca fait beaucoup d’éléments à prévoir. Mais maintenant il faut tout donner. Il faut faire ça tous les jours et il ne faut pas lâcher. C’est le dernier sprint, le sprint final.« 


A Lyon, 24 pays seront en compétition. Pour un podium qui ne compte que trois places : Bocuse de bronze, d’argent et d’or. « Les pays nordiques sont très forts, dans le sens, où ils sont plus préparés au concours que certains pays. Ils investissent beaucoup d’argent, beaucoup de moyens, observe Curtis Mulpas. Danemark, Norvège, Suède : ce sont des pays qui font peur. Mais au jour d’aujourd’hui, je pense que nous avons toutes nos chances de gagner.« 

Curtis Mulpas concourra sous le drapeau de l’Italie aux côtés de son chef d’équipe, l’Italien Martino Ruggieri. Des saveurs ritales que le jury retrouvera certainement dans les plats proposés par cette équipe.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *