Un Jour, Un Livre « A la table des Présidents » par Guillaume Gomez

18 novembre 2020  0  MADE BY F&S Une poule sur un mur
 

 signature-food-and-sensLa Poule sur un Mur vous entraine au Palais de l’Élysée, À la Table des Présidents, livre tout nouveau tout beau de Guillaume Gomez. Les présidents passent comme les rêves,  les chefs de cuisine demeurent impassibles, voire invisibles pour certains, dans l’ombre mais sous les feux des fourneaux. Chef des Présidents de la République Française, Guillaume Gomez voit défiler depuis plusieurs mandats présidentiels des premières dames, des chefs d’état, des ministres, les grands de ce monde, d’ici et d’ailleurs qui sont déposés devant le perron du palais, foulent le tapis rouge et gagnent salons et salles à manger, des ambassadeurs, des royaux et des aristocrates, des acteurs, des comédiens, des capitaines d’industrie pour lesquels il cuisine avec ses équipiers l’excellence du terroir et de la gastronomie française. « Le plaisir de la table est la sensation réfléchie, qui naît des diverses circonstances de faits, de lieux, de choses et de personnes qui accompagnent le repas » disait Jean-Anthelme Brillat-Savarin, considèré comme l’inventeur du discours gastronomique.

Même si les librairies « lieux de vie et d’ouverture sur le monde » ne sont pas dans la liste de commerces de première nécessité, autorisés à ouvrir pendant ce deuxième confinement, vous pouvez soutenir les libraires, vous pouvez et devez lire encore et toujours, en adoptant le système « clic & collect », prévoyant une commande sur le site internet de votre libraire (certains acceptent d’êtres contactés par mail, SMS, téléphone, sur leur page Facebook ou dans des groupes WhatsApp) puis une remise en main propre, sur rendez-vous.

 

L’AUTEUR – GUILLAUME GOMEZ – CHEF – MOF –  Chef du palais de l’Élysée, Chef de cuisine du Président de la République Française et l’un des Meilleurs Ouvriers de France. Il est également président des Cuisiniers de la République française.  Guillaume Gomez est chef au palais de l’Élysée depuis 1997. Meilleur Ouvrier de France en 2004, il a reçu, en 2012, le titre de chevalier de l’Ordre national du Mérite. Il est fondateur et président des Cuisiniers de la République, une association qui regroupe les chefs travaillant pour la République française à travers le monde. Il est par ailleurs très engagé dans plusieurs associations caritatives.

 Il est partout sur toutes les scènes où la gastronomie française se déploie, dans les cuisines de l’Elysée, dans les salons du palais, dans les cuisines des ambassades, sur le terrain quand le président se déplace.  il parraine des associations caritatives, cuisine pour les enfants malades, soutient toutes et celles et ceux qui lui demandent de rendre la vie plus belle, pratique naturellement la solidarité, la générosité et le partage, n’hésite pas à reverser les bénéfices des ventes des livres à des causes qu’il soutient. Il ne s’arrête jamais, chef sincère, engagé, passionné,  émérite ambassadeur du goût. Il aime le palais et sa vie, ses brigades, les chefs dont il est l’ami. Guillaume Gomez est heureux dans ses fonctions et ce bonheur il le partage au quotidien sur les réseaux sociaux où on peut suivre ses déplacements, ses aventures, ses rêves, ses émotions sans filtre. Il poste photos, remerciements, commentaires à la vitesse de l’éclair.

 

LE LIVRE – 232 pages et 1625 grammes présidentiels. Couverture avec cadre bleu blanc rouge, rappel aux trois couleurs du drapeau français  et du col tricolore de la veste du chef, MOF. Préface présidentielle, les mots de trois chefs d’état français – Nicolas Sarkosy, élu en 1997, a intégré le palais aussitôt, confie  » Chaque repas servi à l’Elysée est, pour le président, comme pour ses hôtes, une œuvre d’art éphémère mais intimement française… Pour de nombreux invités, le repas qu’il fait servir sera le souvenir d’une vie, et pour tous nos hôtes étrangers, c’est une partie du prestige de la France qui se joue là en quelques heures. » L’ancien président poursuit : « Durant mon quinquennat, il y eut peu de grands dîners d’Etat. Je préférais des formats plus intimes, plus conviviaux et surtout plus propices aux échanges avec mes interlocuteurs… Il faut s’adapter au protocole et aux exigences de chacun. Je me souviens des commémorations à Caen avec le président Obama où, pour rattraper le retard que nous avions sur les différentes cérémonies, un déjeuner nous fut servi en moins de quinze minutes. » Avant son départ de L’Elysée en 2012, le chef de l’état a remis au chef des cuisines les insignes de chevalier dans l’ordre national du Mérite.

François Hollande sait qu’un repas servi à la table du président doit être unique et de l’ordre de l’exception.  « Tout doit incarner l’esprit français : les produits, les mets, les vins, les arts de la table, en rappelant, en une touche inattendue, une marque d’attention qui s’attache à l’origine du convive. Ce peut être un drapeau représenté sur un dessert, un condiment pour assaisonner un plat ou une présentation. » Emmanuel Macron confirme que les chefs des cuisines présidentielles sont des ambassadeurs de la France, leur repas « mettent à l’honneur la richesse des terroirs et les savoir-faire, et la grandeur de l’art de vivre à la française… Mais il y a autre chose. Ces repas sont des moments de partage, d’échange, de convivialité. Dans tous les palais du pouvoir, les chefs qui gouvernent les cuisines aident ceux qui dirigent les pays à s’asseoir autour de la même table. Ils font de ces moments une invitation à l’amitié, au dialogue et à la paix. »

 Suivent deux chapitres importants – À la table des présidents & Et maintenant les sauces. 

 

LE SUJET – Dans les coulisses de ces cuisines qui préparent déjeuners et diners symboliques, somptueux, diplomatiques. Confidences d’un chef qui nous invite à un festin d’histoires et de mots, commente les plus beaux menus des plus beaux dîners d’état. Chaque menu, contextualisé, modernisé, nous donne le désir d’aller plus avant dans la découverte de ce que sont les réceptions au palais présidentiel. Imperturbable en ces cuisines qui font partie de la diplomatie française, Guillaume Gomez  peut ainsi se monter heureux de voir son livre préféré par trois présidents qui remercie ce chef de belle humeur, de belle cuisine et de belle compagnie. Guillaume Gomez voit tout mais ne dit rien, entend tout mais ne dit rien, il connait les envies et goûts du président de sa famille et de la plupart des invités à la table, aux tables du président. Tenu au secret, professionnel, secret d’état, il ne révèle que ce qui est permis !

Ainsi il peut partager des recettes et de menus, des anecdotes et des souvenirs. Dans ce livre il revisite les recettes qui ont illuminé des repas officiels au fil des présidents et de leurs invités de prestige, à partir de menus emblématiques qui sont parmi les plus prestigieux de la gastronomie : Le dîner officiel du Général de Gaulle qui reçoit John Kennedy et son épouse Jackie, le 31 mai 1961. Le dîner en l’honneur de la reine Elizabeth II, du prince Philip et de François Hollande, le 6 juin 2014. Le déjeuner entre Barack Obama et Nicolas Sarkozy, le 6 juin 2009. Celui où le président Emmanuel Macron convie Donald Trump et son épouse, le 10 novembre 2018. Guillaume Gomez raconte cette épopée avec sensibilité́ et suggère, pour chaque menu, sa propre interprétation d’un plat par des recettes plus personnelles. Comprendre ce qu’a souhaité proposer le chef le jour de la réception, apprivoiser le menu, s’imaginer à son tour en cuisine, et puis… réinventer par un acte qui devient création, sans ruse ni artifice, mais avec plaisir et gourmandise.

 

LES RECETTES – 60 – piochées dans des menus d’état, Guillaume Gomez confie sa propre interprétation d’un plat par des recettes plus personnelles. Il revisite les recettes qui ont illuminé des repas officiels au fil des présidents et de leurs invités de prestige – En cuisine rien n’est impossible, il est sûr que nous pouvons, nous simples cuisiniers de tables familiales et amicales, réussir les plats servis aux grands de ce monde. Comme « Le foie gras glacé à la gelée de Sauternes » servi à la Reine d’Angleterre Elizabeth II par le Président Coty – le velouté « Sultane » servie au couple flamboyant  Jackie et John Kennedy par le Général de Gaulle – la « Soupe aux Truffes Elysée » créée par Paul Bocuse et servie lors du dîner donné par l’Elysée pour… Paul Bocuse qui reçoit ce jour-là le Légion d’honneur – le  dessert proposé à Barack Obama par Nicolas Sarkozy – « Le Turbot froid Floralie » servi lors du dîner offert  en l’honneur de Sa Majesté Hassan II, Roi du Maroc par le président Jacques Chirac . 

LE PHOTOGRAPHE – Simon Laveuve

 

L’AVIS DE LA POULE SUR UN MUR – Aux marches du palais, il y avait un chef cuisinier de talent, boute-en-train et généreux, sincère et engagé qui raconte ces plats qui servent la diplomatie et l’image de la France. Livre à découvrir pour un voyage dans les diners somptueux qui ont marqué l’histoire de la France et des relations internationales, un monde où l’excellence française est présentée en majesté, des cuisines en passant par les imprimeurs de menus, les argentiers, les fournisseurs de verrerie de cristal, de vaisselle de Sévres, d’argenterie rutilante, de nappes immaculées, de fleurs éclatantes. Guillaume Gomez passe à table, se livre avec bonheur et humour comme il ne l’a jamais fait. Il se confie, s’épanche, entre les mots on devine un homme sensible, joyeux, sensibilité aux misères du monde, toujours partant pour cuisiner pour des associations dont il est le parrain, chaque fois qu’il est sollicité, il répond présent et trouve entre deux le temps de se rendre sur place pour voir les avancées d’un de ses projets, recevoir des enfants malades… et cuisiner.

 

« À LA TABLE DES PRÉSIDENTS »-  Guillaume Gomez – Cherche-midi – 39 euros, droits d’auteur reversés à la Fondation Ecole de Félix

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Mmmm interessant (100%)
  • Je suis fan (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *