« The Missoni family cookbook » : quand une success story familiale prend racine dans sa cuisine – rencontre avec Francesco Missoni

07 mai 2018  0  Dossiers F&S F&S LIVE
 

signature-food-and-sens « The Missoni family cookbook » : quand une success story familiale prend racine dans sa cuisine

De la haute couture à la cuisine, il n’y a qu’un pas. C’est en tout cas celui qu’a franchi Francesco Missoni, petit-fils de Rosita Missoni (la fondatrice de la maison de haute couture éponyme), et fils de l’actuelle directrice artistique, Angela. Pour ce jeune homme, qui a baigné dans l’atmosphère riante des grands repas de famille ou d’amis des Missoni, l’heure était venue de recueillir ce patrimoine gourmand dans un livre, rassemblant toutes les recettes historiques de son illustre clan. Cela donne un beau livre, édité par la Maison Assouline, où la couleur et les plats abondent, se conjuguant en une fusion foisonnante entre mode et cuisine. Et parce que Food&Sens est toujours sur la brèche, nous étions sur place lors du lancement officiel du livre, qui avait lieu à la très chic Maison Assouline de Londres, en plein Piccadilly. Récit de la rencontre avec Francesco Missoni, à l’aune de son testament culinaire.

Francesco Missoni, lors du lancement du livre à Assouline Londres

F&S : Ciao Francesco ; qu’est-ce qui vous a poussé à faire ce livre de cuisine ?

Au départ, je voulais faire un recueil de nos recettes de famille, un inventaire de tous ces moments culinaires qui m’ont bercé depuis ma jeunesse. Ce faisant, je me suis mis en quête de rassembler également toutes les photos existantes de nos déjeuners et dîners, qui rythment depuis toujours le quotidien Missoni. Tout cela avait pour but de laisser à la future génération Missoni une sorte de journal intime, témoignant de nos traditions culinaires, et livrant les recettes qu’on sert à la table familiale depuis des décennies. 

F&S : Ce recueil intime est finalement devenu un livre grand public ; à quoi est dû ce changement de perspective ?

Les gens autour de moi s’intéressaient de plus en plus à ce projet, dont je parlais volontiers. Au fur et à mesure, ce qui ne devait être qu’un panel exhaustif de souvenirs familiaux s’est mué peu à peu en un authentique livre de cuisine. Un an après, le projet était finalisé. « The Missoni family cookbook » présente un mélange entre nos photos de famille, et des photos de plats réalisées spécialement pour l’illustrer. L’ensemble est très coloré (à l’image de la maison Missoni). D’ailleurs, dans la famille nous avons une règle alimentaire originale : manger le plus de couleurs possibles. Rien de tel pour varier et multiplier les apports nutritionnels ! 

La maison Assouline était aux couleurs de Missoni pour l’événement

F&S : L’ouvrage offre une véritable plongée dans le lifestyle à la Missoni ; la nourriture en est un élément fondateur ?

Tout à fait. Aussi loin que je m’en souvienne, il y a toujours eu des invités à la maison. D’autant que la maison de campagne où nous vivons, et qui fait office de base pour le clan Missoni, est située dans un coin dépourvu de restaurants (NDLR : à Sumirago, non loin de Milan et du Lac de Côme) ; du coup, les déjeuners et dîners se faisaient forcément chez nous. Plus tard, quand je suis parti vivre à New-York pendant 2 ans, je me suis rendu compte de la richesse de ce lifestyle, et de combien il était précieux d’avoir ces habitudes de grands repas partagés. D’ailleurs, il n’est pas anodin de relever que la maison Missoni doit son succès aussi à ça : à son lifestyle. Quand on achète du Missoni, que ce soit des vêtements ou des objets d’intérieur, c’est pour faire partie d’un lifestyle, emblématique du bien-vivre à l’italienne.

F&S : Outre l’histoire culinaire des Missoni, la cuisine en général vous intéresse ?

Elle me passionne. J’adore bien manger. Tous les week-ends, ma mère et moi cuisinions ensemble, et c’est ainsi qu’elle m’a appris tous ses plats. Même chose avec ma grand-mère. Dans la famille, tout le monde cuisine !

Rosita Missoni, la créatrice de la marque éponyme


Angela Missoni, fille de Rosita, et actuelle directrice artistique de la marque


Deux générations réunies : Angela et Rosita Missoni

F&S : Quelle est votre recette préférée du livre ?

Le coq au vin. C’est l’une des plus compliquées à réaliser. Du coup, chaque fois que c’est mon anniversaire, je demande ce plat à ma grand-mère. (Rires).

F&S : Un dernier mot sur les Missoni et leur fameux lifestyle ?

Au fond, nous sommes des gens simples. Nous aimons le bon vin, la bonne chère, et les couchers de soleil…

 

Propos recueillis par Anastasia Chelini 

Missoni Cook Book

 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (50%)
  • Mmmm interessant (50%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *