Monaco – Une star up installe des jardins urbains dans la ville la plus chère et la plus dense du monde

20 juillet 2017  0  F&S LIVE
 

signature-food-and-sens  Non ce n’est pas un gag – c’est même le très sérieux Figaro Immobilier qui l’écrit. Le pays de l’ultra-luxe commence à s’intéresser à l’agriculture urbaine. Une société propose en effet depuis quelques mois d’installer des potagers écologiques sur les toits, les balcons et les alentours de la Principauté.

Grâce à – TERRE DE MONACO – l’hôtel Monte-Carlo Bay est le premier à s’y être mis, d’autres vont ils suivre ?

À lire ci-dessous :

Extraits –

Monaco, ses casinos, ses palaces, son palais et… ses parcelles de fruits et légumes. La ville compte en effet de plus en plus de potagers éparpillés sur son territoire. L’espace disponible pour l’agriculture est pourtant rare dans cet État d’à peine deux kilomètres carrés. Avec près de 39.000 habitants, Monaco est en effet un des pays les plus densément peuplés au monde. Peu de terrains vierges ont donc échappé au béton et aux programmes immobiliers haut de gamme dans une ville où le mètre carré se vend désormais au prix record de 41 400 euros.

Cela n’effraie pourtant pas Jessica Sbaraglia, une Suissesse installée dans la Principauté depuis un 2010. Avec son entreprise «Terre de Monaco», la jeune entrepreneuse s’est donnée comme objectif d’investir les nombreux balcons et terrasses du Rocher, et d’y faire pousser des fruits et légumes bios. Les nombreux immeubles qui s’alignent, et dont le toit est le plus souvent inutilisé, offrent en effet un terrain de jeu idéal pour les adeptes de l’agriculture urbaine. «Nous pourrions sans problème installer des bacs avec de la terre ou des jardinières sur de nombreuses surfaces et obtenir de belles récoltes là où tout le monde s’imagine que le terrain est stérile» explique la fondatrice.

La start-up propose ainsi sur son site internet d’installer des bacs de terre et des plantations sur les balcons et les petites surfaces de particuliers volontaires. Terre de Monaco s’engage à concevoir ce potager sur mesure et à l’entretenir tout au long de l’année en échange d’un coût forfaitaire. Pour les surfaces de plus de 100 m², l’entreprise propose une formule de sous-location. Elle prend ainsi en charge l’aménagement et l’exploitation du terrain en contrepartie d’un éventuel loyer, ou de paniers de fruits et légumes produits sur la parcelle exploitée. L’entreprise arrive néanmoins le plus souvent à obtenir gracieusement l’exploitation du terrain. Terre de Monaco dispose ainsi gratuitement d’un potager au sein de l’hôtel Monte-Carlo Bay. «L’hôtel y touve un interêt car nous fournissons le restaurant gastronomique en produits locaux de qualité, et les clients sont heureux de déguster des légumes qui viennent d’être récoltés à quelques mètres» explique la fondatrice.

Les fruits et légumes récoltés dans les différents potagers sont ainsi vendus en priorité aux propriétaires des parcelles.

Des poules au pied de l’appartement le plus cher du monde

Salades, carottes et radis ont donc poussé ces derniers mois entre les gratte-ciel. Cinq potagers ont vu le jour dans la ville de Monaco, soit plus de 1400 m² d’exploitation agricole. Un premier potager de 30m² a ainsi été inauguré en juin 2016 par le Prince Albert de Monaco lui-même dans le jardin de la villa qui abrite la Fondation Albert II.

…/… cliquez sur le LINK pour lire l’article en intégralité LINK

TERRE DE MONACO

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *