Mauro Colagreco – Tous ses collaborateurs ont moins de 35 ans, ils sont issus d’une quinzaine de pays différents

30 juillet 2020  0  Chefs & Actualités Dossiers F&S F&S LIVE
 

signature-food-and-sens C’est sur France Info que vous allez pouvoir découvrir l’univers du chef Mauro Colagreco du restaurant Mirazur à Menton qui a décroché 3 étoiles au guide Michelin en 2020. 

Cliquez sur le LINK et écoutez le podcast accroché à l’article.

Il a été sacré meilleur restaurant du monde l’an dernier, par un jury de 1 000 experts à travers la planète. Mauro Colagreco est le chef du Mirazur, à Menton. Vous souvenez-vous de Mauro Colagreco, cette année dans Top Chef, sur M6, avec son visage grave, son regard d’acier, et sa voix tranchante pour les candidats ? Chair parfaite pour le concombre de mer présenté en compétition, mais chair de poule pour le candidat face au chef emblématique.

L’émission est passée en plein confinement, quand Mauro Colagreco préparait des repas pour les soignants de l’hôpital de Menton et pour les sans-abris de la commune. Fils d’expert-comptable, pur autodidacte, cet Argentin de naissance, Italien de famille, a toujours voulu cuisiner. Il est même venu en France pour cela, en 2001, à l’âge de 25 ans.

De passage chez les plus grands – Formation à l’école hôtelière de La Rochelle, puis apprentissage chez les plus grands : Loiseau, Passard, Ducasse. En 2007, avec seulement 15 000 euros en poche, il achète le Mirazur, un restaurant pour lequel il s’endette. Mais il est séduit par l’incroyable vue panoramique sur la Méditerranée et par le jardin où il plante agrumes et herbes aromatiques.

Et il a réussi bien au-delà de ses rêves. L’an dernier Mauro Colagreco a reçu sa troisième étoile Michelin et a été consacré meilleure table du monde. Son succès, il le doit à son inventivité. Là où un cuisinier produit une carte chaque saison, Mauro, lui, créé près de 250 plats par an. Dès 8 heures du matin, il descend au marché, et décide le menu du jour à son retour en cuisine. Autrement dit, c’est la surprise pour les 40 convives du Mirazur. Pour réussir ce tour de force quotidien, Mauro Colagreco peut compter sur sa brigade. Tous moins de 35 ans, issus d’une quinzaine de pays et habitués à improviser une cuisine sur le fil selon l’inspiration du chef.

Quant à Mauro Colagreco, très engagé pour l’environnement, il vient d’être labellisé établissement sans plastique. Le chef espère laisser à ses enfants une planète plus saine.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (83%)
  • Mmmm interessant (17%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *