Italie – Les chefs italiens en solidarité sur le terrain de l’épidémie : Carlo Cracco et Enrico Cerea cuisinent pour les hôpitaux de Milan et Bergame

25 mars 2020  0  Chefs & Actualités F&S LIVE
 

signature-food-and-sens La solidarité des chefs italiens : Carlo Cracco et Enrico Cerea cuisinent pour les hôpitaux de Milan et Bergame

L’annonce d’une baisse successive du nombre de morts et de nouveaux cas positifs au Coronavirus lors de deux derniers jours donnent un peu d’espoir, mais l’Italie reste le pays le plus touché au monde par le nombre de décès. Le gouvernement a donc dû étendre les mesures de confinement en fermant toutes les industries de production non essentielles et en interdisant aux Italiens de sortir de leur commune, sauf en cas d’urgence absolue.

La situation est donc encore très compliquée et, tandis que l’Allemagne a accepté la demande du gouvernement transalpin de prendre en charge des dizaines de malades, un bon nombre de nouveaux hôpitaux en unités de soins intensifs sont enfin en train de voir le jour grâce à la mobilisation et à la solidarité de tous les acteurs de la vie publique italienne.

Malgré la fermeture de leurs restaurants, face à une telle situation les chefs italiens ne restent pas les bras croisés, dans les provinces de Bergame, de Milan et Brescia, où la situation est la plus extrême, ils essayent de mettre leur professionnalisme et leur savoir-faire au service de l’urgence.

Carlo Cracco, par exemple, a décidé de cuisiner pour les nombreux ouvriers qui travaillent jour et nuit pour terminer la structure de l’hôpital de Portello, dans l’ancien Parc des Expo de Milan, qui accueillera dès la semaine prochaine 400 nouveaux malades. Après l’ouverture, il s’occupera aussi de la nourriture du personnel hospitalier.  « Dans mon restaurant, six chefs préparent les plats, alors que moi et d’autres collaborateurs les servons chaque jour aux ouvriers » a déclaré Carlo Cracco lors de son interview via Skype pour le magazine « Identità Golose ». « Le menu du premier « service » ? Une salade de riz aux légumes et une belle omelette aux choux, citrouille et châtaignes. On a utilisé tout ce qu’il nous restait dans les réserves suite à la fermeture du restaurant. »

Dans le même esprit de solidarité, Enrico Cerea, le chef trois étoiles du restaurant Da Vittorio à Brusaporto près de Bergame, la ville la plus touchée par le coronavirus, s’est porté volontaire pour cuisiner des repas pour le personnel de santé qui opérera au nouvel hôpital Campo degli Alpini, qui vient d’être ouvert dans la structure du parc des Expositions de Bergame.

Grâce à son expérience dans le service de catering et des cantines d’entreprise – y compris Prada, Gucci et Pomellato parmi ses clients les plus fidèles – il servira mille repas par jour jusqu’à la fin de l’urgence sanitaire. La semaine dernière, avec une publication sur les réseaux sociaux, le chef Cerea a donc lancé un appel aux fournisseurs de produits alimentaires et restaurateurs pour créer une collecte alimentaire qui puisse permettre d’avoir des fruits et légumes frais, des produits laitiers, du pain et d’autres ingrédients pour la préparation des 1000 plats journaliers.

« On m’a déjà annoncé des stocks de morue, sauce tomate et ravioli » a dit-il « tout sera rangé dans des chambres froides spéciales et divisées par catégories de produits, pour qu’on puisse éviter le gaspillage. Nous essayerons d’optimiser les efforts et les sacrifices de chacun et faire en sorte que le personnel soignant ait toute l’énergie dont il a besoin. Merci de nous aider. Ce n’est qu’ensemble que on peut surmonter ça. »

Le monde gastronomique italien a déjà répondu présent.

Par Lorena Lombardi
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *