Un restaurateur lance  » Alerte Financement  » qui permet de signaler un refus de crédit d’une banque

13 avril 2017  0  DÉNICHÉ SUR LE WEB
 

signature-food-and-sens C’est une info – Le Figaro – combien de chefs de cuisine propriétaires, de restaurateurs, d’hôteliers se sont vus refuser un crédit, que ce soit pour développer leur entreprise ou simplement pour passer une période de trésorerie compliquée …

EXTRAITS – Lisez ci-dessous ou rendez-vous sur Le Figaro pour retrouver l’article en intégralité.

Baptisée Alerte Financement, ce site internet permet aux chefs d’entreprise de signaler un refus de crédit bancaire. Son fondateur, Alexandre Callet, s’était lui-même vu refuser un prêt pour lancer une seconde affaire, l’an dernier.

«Notre ennemi, c’est la finance molle!». Tel est le slogan de la plateforme lancée par Alexandre Callet, ce jeudi, reprenant la célèbre phrase de François Hollande, lors du discours du Bourget, en 2012. Après avoir interdit l’entrée de son établissement aux banquiers l’an dernier, ce restaurateur de Rueil-Malmaison poursuit sa croisade avec Alerte Financement. Objectif affiché, recenser les refus de demandes de crédits des chefs d’entreprise pour permettre, à terme, un meilleur financement de l’économie réelle.

A 9h30 ce jeudi matin, Alexandre Callet recensait déjà une vingtaine de demandes. «Plusieurs chefs d’entreprise me signalent des refus de prêts pour résoudre des difficultés de trésorerie», détaille le restaurateur. «L’un d’entre eux souhaitait également réaliser un rachat, et créer 15 emplois».

Le mode d’emploi de cette plateforme est simple. Le chef d’entreprise qui s‘estime lésé doit remplir un formulaire, précisant le montant du prêt refusé, le nombre d’emplois non-créés ou menacés, le secteur d’activité, etc. «Une fois que ces informations sont envoyées, j’effectue une vérification par téléphone», indique Alexandre Callet. En collectant ces requêtes, le restaurateur actualise en permanence quatre compteurs différents sur sa plateforme: le montant total des prêts refusés, le nombre d’emplois non-crées ou en danger résultant du refus et le nombre de projets non aboutis.

L’accès au crédit s’améliore

La démarche ne s’arrête pas là. Le fondateur d’Alerte Financement prévoit ensuite de transmettre ces informations, par courriel, aux candidats à la présidentielle, ainsi qu’à de nombreuses institutions, comme la Banque de France, la présidence de la République et la Cour des comptes. «La requête du chef d’entreprise sera également transmise au député et au sénateur de la circonscription concernée», renchérit Alexandre Callet. «Cet outil va permettre de centraliser les informations sur le crédit professionnel, car on ne peut plus fermer les yeux».

D’un point de vue statistique, l’accès au crédit tend à s’améliorer aussi bien pour les petites entreprises que pour les ETI, selon les derniers chiffres de la Banque de France, publiés en début d’année. … / …  «Globalement, les difficultés de financement sont en retrait, une offre de crédit relativement abondante couplée à une amélioration de la situation financière des entreprises conduisant à un tassement des saisines», ….

Cliquez sur le LINK pour lire la suite de l’article …

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Inquiétant (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *