Pourquoi L’Espagne et sa cuisine de renommée mondiale ne réussissent pas à s’imposer au Bocuse d’or

15 mai 2016  0  Dossiers F&S
 

signature-food-and-sens L’Espagne est devenue en quelques années un des pays les plus prolifiques en termes de créativité culinaire, en termes d’innovations, elle dessine depuis quelques années des tendances qui marquent la gastronomie mondiale d’aujourd’hui.

Bocuse d'Or

Le guide Michelin y distribue à chaque édition des étoiles, des jeunes cuisiniers viennent se former dans les grandes adresses renommées comme chez les Frères Roca, Martin Barasategui, Andoni Luis Aduriz ou Albert Adrià.

Et pourtant… depuis sa création, les représentants de l’Espagne dans la compétition ne brillent pas au Bocuse d’Or, ils ont même du mal à exister dans le circuit du concours. Alors que les pays nordiques et scandinaves tiennent la corde en haut des palmarès, les pays du sud et notamment ceux qui bordent la Méditerranée ont du mal à se faire une place.

Bocuse d'Or

À l’occasion de la dernière compétition européenne qui se déroulait à Budapest la semaine dernière, quelques journalistes fins connaisseurs du concours se sont posés la question – Alors pourquoi l’Espagne avec sa cuisine de renommée mondiale ne trouve pas sa place ?    

Sur les 20 pays engagés dans le Bocuse d’Or, 11 partirent pour la grande finale mondiale qui aura lieu à Lyon à la fin du mois de janvier 2017, mais l’Espagne ne sera pas présente. Elle a terminée 16 éme sur les 20 pays engagés, avec 031 point, loin des 1335 du vainqueur la Hongrie.  

Depuis la création du Bocuse d’Or en 1987, le meilleur score de l’Espagne a été une 9 ème place en 2007. Depuis l’année dernière, l’organisation espagnole est bien décidée à réagir, mais il faudra quelques années et beaucoup d’engagement avant que l’Espagne monte sur un podium. Les Espagnols ont même fait appel à un chef norvégien pour les conseiller, il s’est rendu sur place en mars et avril derniers pour briefer le candidat 2016.

Bocuse d'Or

– Les codes esthétiques du concours ne correspondent pas à la philosophie culinaire d’Espagne

– La présentation et la mise en scène du plateau sont loin des codes de la cuisine ibérique

– La cuisine traditionnelle française reste le fil conducteur du concours

– Les produits méditerranéens et typiquement  » sud  » sont peut utilisés, ils ne correspondent pas aux pays nordiques qui eux sont très impliqués sur l’évènement.

– Le concours nécessite de longues préparations en amont du concours, des sponsors, et des budgets que l’Espagne n’arrivent pas à totalement capter.

– Les grands chefs étoilés espagnols ne s’impliquent ni sur l’assistance aux candidats, ni sur l’organisation et ne sont pas présents lors des concours.

– Il manque cet esprit particulier de compétition dans un concours, en France nous avons par exemple le MOF qui motive déjà les chefs à s’engager dans un challenge.

– Les chefs espagnols préfèrent se construire leur image par la créativité qu’ils produisent dans leurs restaurants plutôt que de compter sur un concours pour se faire connaître.

Peut-être que l’Espagne sera présente sur le Bocuse d’Or 2017 à Lyon, si l’organisation du concours décide de la sélectionner malgré son échec à Budapest, c’est un choix qui pourrait montrer l’intérêt des organisateurs à ce que l’Espagne réussisse à s’imposer dans la compétition. 

Copyright Bocuse d’Or 
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (100%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Je suis fan (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *