Voyage des chefs Gaggan et Andoni Luis Aduriz au coeur des communautés les plus isolées d’Afrique

15 mai 2019  0  Chefs & Actualités Dossiers F&S F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Tanzanie – CHEFS FOR CHANGE – est une association qui unit les Meilleurs chefs du monde entier et les communautés les plus isolées pour transformer leurs vies grâce à une agriculture durable.

La semaine dernière Chef For Change et Farm Africa ont accompagné deux chefs parmi les plus réputés de la gastronomie mondiale en Afrique plus précisément en Tanzanie à la rencontre des agriculteurs de cette région du monde. Le chef Gaggan classé plusieurs fois meilleur chef du Continent asiatique par le 50Best Asia’s, et Andoni Luis Aduriz un des chefs les plus créatif 2 étoiles au guide Michelin pour son restaurant installé dans le pays Basque Espagnol.

Lez riz c’est la vie… dans beaucoup de pays le riz nourrit la famille, du plus riche au plus pauvre il permet de survivre. Alors qu’il visitait une rizière en Tanzanie le chef Gaggan a indiqué : «  en Inde et en Asie, nous vénérons le grain riz comme, ici en Afrique, il pourrait être la solution aux problèmes de la faim dans le monde moderne… « 

 

«  Nous venons de vivre un voyage incroyable en Tanzanie grâce à Farm Africa, nous impliquer dans ce projet humanitaire grâce à Chef For Change avec le chef Andoni Luis Aduriz fut une expérience unique. « 

 » Nous avons appris comment cette association aident les agriculteurs à trouver les bonnes semences, à obtenir le meilleur rendement, à minimiser le gaspillage et à entreposer les semences pour qu’ils puissent les vendre au prix du marché le plus élevé. Ils permettent aussi de s’assurer que les cultures n’épuisent pas les sols et veillent à laisser le sol prendre le temps de se rétablir. Pour cela il faut essayer de convaincre les agriculteurs que de bonnes pratiques agricoles peuvent apporter bonheur, rentabilité et sécurité accrues à leurs familles .. Trop souvent nous ne soucions pas contraintes de culture des produits quand nous les utilisons en tant que chefs utilisateurs finaux. Nous devons comprendre d’où ils viennent et comment ils sont produits. Ce voyage nous ouvert les yeux et pour moi j’ai beaucoup appris sur ce pays, cette Afrique que j’aime non seulement pour sa faune mais aussi de voir les gens heureux et découvrir cette nourriture humble et savoureusement étonnante ! « 

 » Zainabu ou « mama Zai » m’a servi le meilleur repas de ce voyage… sa nourriture était rustique  cuite dans un chaudron sur du charbon de bois. Tout a été cuit devant nous, elle n’est rien de moins que nous tous, elle cuisine comme une chef, ses compétences, sa présence d’esprit, sa passion m’ont soufflé.  » indique Gaggan.

 » J’ai mangé avec les mains, sa cuisine humble m’a bouleversé, la nourriture que j’ai vu dans cette partie de l’Afrique, c’est la fierté de ce pays. Preuve que le bonheur et qu’une vie heureuse peu se résumer à des choses simples, bien au-delà de nos vies dans nos jungles de béton. Ce que nous nommons la durabilité c’est ce qu’ils pratiquent dans leur vie quotidienne. Ce voyage auprès des agriculteurs est incroyable, chaleureux, tout ceci me fera revenir  » Raconte le chef Gaggan.

 » Zainabu est une cuisinière qui nourrit plusieurs dizaines de personnes chaque jour chez elle. Elle manipule avec aisance et dextérité ses ingrédients, ce qui fait que tout le monde se sent petit devant elle. Aujourd’hui, j’ai cuisinait pour Ugali, Ndizi, Mchincha, Maharage, et Majani ya maboga, elle m’a laissé à mi-cuisson pour préparer le repas avec elle, ma contribution n’a pas dû être si mauvaise car aucun client ne s’est plaint. «  indique Andoni Luis Aduriz

 » Nous les humains nous avons quitté ces terres à la poursuite de l’horizon. Aujourd’hui, nous atteignons nos limites, les défis auxquels nous sommes confrontés au niveau mondial doivent nous mobiliser : changement climatique, augmentation de la population, détérioration de l’environnement, épuisement des ressources… Nous partirons, bien sûr, nous partirons, mais nous n’abandonneront personne.  Accompagnons la sélection des semences, les processus de culture, de traitement, de conservation et de distribution sont essentiels pour réaliser la sécurité alimentaire de tous. «  indique Andoni Luis Aduriz.

  

Ci-dessous le projet mené par Lucia Chami est particulièrement important parce qu’il est axé sur les femmes. Elle est la première apicultrice dans un monde d’hommes. Ses abeilles se rassemblent dans la forêt sauvage de Nou Silva pour produire un miel de haute qualité.

Ci-dessus le chef Gaggan Anand et le chef Antoni Luis Aduriz

Timothey ci-dessus dirige la plantation pilote de tournesol qui améliore considérablement au fil des ans la quantité et la qualité de la culture. En agissant sur toutes les variables ( météo, préservation de la terre, … ), ils aspirent à une future autosuffisance des cultures stratégiques.

 » Les graisses, l’huile de tournesol dans ce cas, croyez-le ou non, est un produit central dans l’alimentation de la population tanzanienne. Rendre ces peuples autosuffisants dans la production de cette matière première, c’est avancer dans la souveraineté alimentaire.  » indique le chef espagnol Aduriz.

Ci-dessous quelques autres images diffusées par les chefs :

Pour participer à l’action des chefs :

https://www.chefsforchange.org/make-change

https://www.farmafrica.org/

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *